voyage en Amazonie sur le Manatee avec Amplitudes

Magali en Équateur : Quito, Coca et Rio Napo (J1-3)

Il y a quelques jours, nous vous présentions Magali, responsable de l’agence La Croisière à Toulouse, à l’aube de son départ pour les eaux amazoniennes, côté Équateur. Un itinéraire de 6 jours, magnifié par une croisière sur le Rio Napo. Au programme des trois premières journées : Quito, Coca et le début des explorations dans la jungle. De rencontres humaines en découvertes animalières, le récit de notre experte vous transporte dans cet océan de vert, pour se noyer dans la complainte des arbres millénaires et écouter la vie fourmiller sous vos pieds…

Jour 1 : Arrivée à Quito

Un accueil chaleureux

Une belle arrivée à Quito
Une belle arrivée à Quito

Tips de Magali : Dans les chambres, du thé et des feuilles de coca sont à disposition pour soigner les problèmes d’altitude.

En cette première journée, notre experte découvre émerveillée la capitale équatorienne : la latine Quito. Cette ancienne cité inca, perdue à 2 800 m d’altitude dans les contreforts andins, est à la fois plaisante par sa température et le sourire de ses habitants.  L’accueil est tout aussi agréable à l’hôtel avec un cocktail local à base de naranjilla, le moment opportun pour s’initier à la culture locale autour d’une activité consacrée à la pose de feuille d’or. Travailler avec une matière aussi précieuse, chargée d’histoire, peut paraître incroyable. Notre experte se prête donc au jeu.

Un spectacle haut en couleurs

Sur la terrasse du bel hôtel, les locaux nous offrent un très beau spectacle
Sur la terrasse du bel hôtel, les locaux nous offrent un très beau spectacle

J’ai été charmée par la gentillesse et l’élégance des locaux au cours de cette première soirée.

En début de soirée, un spectacle de bienvenue a eu lieu sur la terrasse de l’hôtel. Des costumes traditionnels, des couleurs, des danses folkloriques… L’univers équatorien tout entier a défilé sous les yeux de Magali. Ce spectacle était un parfait avant-goût de la suite de la soirée. Les danseurs décident de continuer leur parade dans les rues de Quito, joyeuse escorte jusqu’au restaurant !

Tout le monde à table !

Bienvenue à Octava de Corpus
Bienvenue à l’Octava de Corpus

Tips de Magali : Le propriétaire se fera un plaisir de vous faire visiter sa merveilleuse cave à vin.

Une expérience originale et inoubliable attend notre experte à l’Octava de Corpus, au cœur du quartier historique San Marcos. Il s’agit d’une ancienne maison coloniale reconvertie en un restaurant au décor de galerie d’art équatorienne. Chaque pièce est unique, les tables sont dressées aux couleurs du pays. C’est un régal pour les yeux et les papilles de chacun. Au menu, crevettes au vin blanc, poulet aux figues parsemé de fromage, et, en guise de dessert, une glace « Helados de Paila » que l’on surnomme la glace du volcan. Cette spécialité est originaire de San Miguel de Ibarra, une ville située au pied d’un volcan. Magali a pu observer sa technique ancestrale de fabrication : à la main, dans une énorme marmite en bronze, avec une variété de fruits aromatiques.

Jour 2 : Coca

Un réveil chocolaté !

Des saveurs équatoriennes subliment le petit-déjeuner de notre voyageuse ! Une farandole de fruits exotiques, une crème de banane fondante, du guacamole et un jus frais de Guanabana. La petite touche en plus, bien appréciée par notre experte :  le chocolat local à 70 %.

Mon nécessaire pour l’Amazonie : une gourde dans le sac, des jumelles pour les oiseaux, de l’anti-moustique, un k-way pour la rainforest, l’appareil photo à la main et c’est parti pour s’envoler vers Coca !

Arrivée à Coca

En Amazonie, tous les modes de transport son permis : School bus, petit bateau…
Traversée du Rio Napo pour se rendre vers le Manatee

Il suffit de 30 minutes en avion pour rejoindre Coca depuis Quito. À l’arrivée, la pluie n’entame pas la bonne humeur de l’équipe. Un school bus jaune transporte tout le groupe jusqu’à l’embarcadère où un premier bateau les attend avant de rejoindre le Manatee. Chacun espère croiser le regard malicieux, mais dur à voir, d’un lamentin. L’arrivée sur le Manatee est à la hauteur des attentes de notre experte. Ce bateau moderne, à taille humaine, est tenu par un équipage chaleureux. Avec une décoration contemporaine dans les pièces à vivre et des chambres spacieuses, il y a de quoi passer un séjour parfait et au frais grâce à une climatisation agréable.

Grosse frayeur nocturne !

La vie fourmille sous nos pieds …
La vie fourmille sous nos pieds…

La nuit est tombée sur le fleuve, les hommes s’endorment et les animaux se réveillent. Plus excitée que jamais, notre experte s’apprête à pénétrer dans les forêts sombres d’Amazonie pour 1h de marche en compagnie de Raoul, leur sympathique guide francophone. Au milieu des bruits et des insectes, l’adrénaline monte. La mousse, l’humidité, les odeurs, tous les sens sont sollicités. Dans les rayons de lumière émis par sa torche, Magali scrute la végétation. Puis soudain, dressée face à elle, surgit une énorme araignée. Sauve qui peut !

Jour 3 : Amazonie

Un matin chez les Kichwa 

bienvenue chez les Kichwa
Bienvenue chez les Kichwa

Le Manatee reprend sa navigation de bon matin, au fil du Rio Napo, pour observer la faune et la flore. Des arbres immenses, des fleurs colorées… Derrière cette nature se cache un peuple, les Kichwa. Simples et introvertis, ils mènent une vie en retrait, au plus près de la nature. Il est possible d’échanger sur leur mode de vie traditionnel, et c’est tout naturellement que les enfants – adorables – s’approchent pour jouer avec les voyageurs.

J’ai été surprise par la force et la vitalité de leurs coutumes

Cours de cuisine sur le navire

Préparation d’un bon repas
Préparation d’un bon repas

Facile à réaliser, je n’hésiterai pas à reproduire cette recette dès mon retour !

Afin de faire découvrir certaines saveurs de l’Équateur aux passagers, un atelier cuisine est organisé à bord. Notre experte se lance alors dans l’élaboration d’un plat typique : le ceviche de palmier. Celui-ci se compose de jus de tomate, de 5 petits citrons verts, d’un grand verre de jus d’orange, un oignon rouge et un poivron. Le tout saupoudré de sel, poivre et un peu de moutarde.

Un après-midi à la recherche du dauphin rose

Il est 15h, Magali embarque sur un petit zodiac pour sillonner les eaux noires de la rivière, à la recherche du dauphin rose, espèce endémique de l’Équateur. Dans un milieu très riche, où les cétacés peuvent facilement trouver des proies, celui-ci s’adapte parfaitement. Également connu sous le nom de Boto, sa couleur change en fonction des années et du reflet des eaux.  Il ne faut pas s’attendre aux dauphins sociables et joueurs des océans, lui reste discret et demeure difficile à voir. Notre experte a pourtant eu la chance de croiser le chemin de quelques spécimens.

 

Retrouvez la suite des aventures de Magali sur Instagram et tous nos réseaux sociaux !

Le voyage continue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *