Momijigari en automne, quand partir au Japon avec Amplitudes

Quand partir au Japon, la meilleure période ?

Profondément attaché au cycle des saisons, le Japon est un pays changeant, tantôt paré de nuances rousses flamboyantes, tantôt s’adoucissant à l’envol des pétales roses des Sakuras. Alors que l’île d’Hokkaido, proche de la Russie, possède un climat continental et tempéré, le Sud de l’île principale, Honshu, est de type tropical, et accueille chaque année une saison humide, caractérisée par des typhons et de nombreuses périodes de pluie. Alors, quand partir au Japon ? Découvrez tous nos conseils pour visiter le Pays du Soleil Levant à chaque saison de l’année !

Quand partir au Japon pour voir Hanami ?

Au printemps, hanami sous les fleurs de sakura, le meilleur moment pour partir au Japon
Attendez-vous à voir du monde autour des cerisiers !

Chaque année au printemps, japonais et visiteurs investissent les parcs afin de profiter des beaux jours. De mi-Mars à Mai, les sakuras, les cerisiers en fleurs deviennent l’attraction principale de tout le pays, à tel point qu’une météo spéciale leur est dédiée, afin de surveiller leur floraison ! Ce phénomène, nommé O-Hanami, consiste à regarder les cerisiers en fleurs, et faire la fête dans les parcs accompagné de ses amis, ses collègues ou sa famille.

Saison la plus douce, le printemps est une des meilleures périodes pour partir en voyage au Japon. En plus des sakuras, de nombreuses autres fleurs apparaissent, et les températures à Tokyo ou Kyoto varient autour des 15°C – 25°C.

shibazakura au printemps lors d'Hanami avec Amplitudes
Les shibazakuras, ces pelouses multicolores offrant des panoramas somptueux !

Attention : La première semaine de Mai et les derniers jours d’Avril sont le moment de la « Golden Week » : une semaine de vacances nationale où les entreprises sont fermées et les japonais partent en vacances. La fréquentation touristique devient alors très élevée, et les prix s’envolent !

Retrouvez notre article sur les dix activités pour vivre Hanami au Japon !

Où aller au japon en été ?

Touché par la mousson, le Japon possède un été très chaud et humide, particulièrement au Sud. Si vous souhaitez fuir l’humidité et la chaleur, n’hésitez pas à partir à Hokkaido découvrir les superbes paysages montagneux, avec des températures proches des 20°C.

Si les hautes températures ne vous effraient pas, n’hésitez pas à vous approcher des plages nippones, et à participer à un des nombreux Matsuri (il y en a plus de 100 000 au cours de l’année !) qu’offre cette période de l’année. Vêtus d’un yukata, le kimono léger pour l’été, les japonais profitent des célébrations religieuses pour admirer les hanabi, les feux d’artifices, en dégustant certaines spécialités estivales : dango, soba, kakigori, takoyaki… Il y en a pour tous les goûts !

Hanabi les feux d'artifice au Japon en été avec Amplitudes
Photo par Sue Ann Simon

De Juin à Septembre, c’est la saison de l’ascension du Mont Fuji. La montagne sacrée devient accessible et, chaque année, ce sont 300 000 pèlerins qui grimpent sur ses versants de nuit, afin d’admirer le lever de soleil au sommet du Mont Fuji.

Lors du mois de Juillet, la saison des pluies est nommée « Tusyu », et dure au minimum 15 jours. N’oubliez pas de prévoir parapluie et K-Way si vous voyagez au Japon en été.

Lever de soleil sur le Mont Fuji au Japon
Atteindre le sommet de Fuji-san, et admirer le lever de soleil…

L’automne, la meilleure période pour vivre Momijigari

Avec le printemps, l’automne est la meilleure saison pour partir au Japon, à condition de savoir à quel moment voyager. En effet, le mois de Septembre est touché par les pluies et les typhons, sauf sur l’île d’Hokkaido.  A partir d’Octobre, les températures commencent à baisser et les jours à raccourcir, bien que le climat reste très doux.

momijigari en automne, meilleure période pour partir au Japon par Amplitudes
Le temple de Kiomyzu à Kyoto entouré par les momiji…

Dès la fin d’octobre à Sapporo, et à la mi-novembre à Tokyo apparaît un phénomène de plus en plus recherché lors d’un voyage au Japon : le momijigari. Pendant automnal du hanami, cet évènement consiste à admirer les feuilles d’érables (momiji) et de ginkgos prendre leurs superbes teintes automnales, transformant les parcs en un flamboyant camaïeu d’or et de pourpre.

Voyager au Japon en hiver

hiver à kyoto quand partir au Japon par Amplitudes
Prêt à découvrir Kyoto enneigée ?

L’hiver, souvent délaissé par les touristes, possède un charme singulier. En effet, quoi de plus poétique que de découvrir le temple de Kinkaku-ji à Kyoto sous la neige ? Tandis que le Mont Fuji enneigé offre aux photographes de superbes clichés, que les pistes de ski de Nagano accueillent les amateurs de glisse, les plus courageux rejoignent Sapporo afin de découvrir le festival de la neige et ses exceptionnelles sculptures gelées !

festival de la neige à Sapporo, quand partir au Japon
Poésie glaciale à Sapporo…

Très sèche et froide, la saison hivernale japonaise est souvent le moment, pour les plus frileux, de s’endormir sous un kotatsu, la table chauffante recouverte d’un futon. Avec des températures moyennes de 0°C à Sapporo et de 8°C à Tokyo, difficile de ne pas avoir envie de les imiter ! Afin de vous réchauffer n’hésitez pas à visiter un onsen, source chaude thermale, à Hakone.

Très peu touristique, l’hiver est également la meilleure période pour partir à Okinawa. Ces îles paradisiaques, très chaudes et humides, deviennent douces en hiver, avec des températures moyennes de 20°C. C’est le moment parfait pour profiter des eaux émeraude de l’archipel !

îles d'Okinawa au Japon avec Amplitudes voyage
Un agréable mois de Décembre loin de la métropole !

Oshogatsu, les fêtes de fin d’année

Voyager au Japon lors des fêtes de fin d’année est souvent une expérience déroutante. Noël, introduit sur l’archipel depuis seulement quelques décennies, n’a pas son rayonnement européen, et se fête généralement en amoureux plus qu’en famille. En revanche, le nouvel an ainsi que les célébrations le composant, sont une des fêtes les plus célébrées au Japon : l’oshogatsu.

Très religieuses et ritualisées, les fêtes de fin d’année sont l’occasion de raviver des traditions shintoïstes comme : les nenjago, ces cartes de vœux souvent écrites à la main ; la préparation des Osechi Ryori, ces plats traditionnels aux ingrédients symboliques, le Nenmatsu no Osoji, grand ménage réalisé en vue d’accueillir Toshigami, la divinité associée au Nouvel-An.

Bento d'un Osechi Ryori lors 'Oshogatsu, la fête du nouvel an au Japon avec Amplitudes
Photo d’un Osechi Ryori par Mokiko

Le soir du réveillon, nommé Omisoka, les japonais ont pour coutume de manger des toshikoshi soba, nouilles représentant la longévité. La plupart vont ensuite au temple, vêtu d’un kimono traditionnel. Le matin du Nouvel An, une tradition consiste à regarder le premier lever de soleil de l’année : l’Hatsuhinode. Les enfants reçoivent des étrennes, nommées Otoshimada. Le 2 janvier est l’occasion de découvrir la famille impériale et le discours de l’empereur.

Le Gion Matsuri, l’un des plus grands festivals japonais

Comme présenté plus haut, le Japon compte un nombre exceptionnel de fêtes et célébrations : les estimations parlent de 100 000 à 300 000 matsuri se déroulant chaque année ! Bien que certains se détachent des petits matsuri de quartier de par leur fréquentation, tous sont réalisés de manière traditionnelle, et sont intéressants à découvrir. Lors de votre voyage au Japon, n’hésitez pas à vous renseigner autour de votre hébergement : vous avez des chances de tomber nez-à-nez avec un matsuri.

Inscrit au patrimoine culturel de l’Unesco, le Gion Matsuri est l’une des fêtes les plus connues et attendues au Japon. Chaque année lors du mois de juillet, Kyoto devient frénétique, s’activant pour réussir le Gion Matsuri afin d’honorer les dieux. Du 14 au 17 juillet, le clou du spectacle arrive : les chars Yamahoko sont assemblés.

Gion Matsuri à Kyoto , la meilleure période pour partir au Japon avec Amplitudes
L’un des célèbres chars du Gion Matsuri !

Les Hoko, superbement décorés de soieries et de matières précieuses, culminent à 8m et accueillent des danseurs et des musiciens. Les Yama eux sont plus petits et leurs tapisseries dévoilent des pans de la mythologie japonaise. Après 3 jours de célébrations où Kyoto se pare de lanternes et célèbre le matsuri, les Yamahoko entament le 17 juillet une longue procession dans la ville au son des musiques traditionnelles. Le festival se prolonge jusqu’à la fin du mois de juillet, avec son cortège de petites célébrations, de visiteurs en yukata et de stands typiques des matsuri. Un moment à ne pas manquer !

Découvrez tous nos circuits Japon

Le voyage continue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *